Le Blason du Rayol-Canadel

Le blason de la commune fut imaginé par Etienne GOLA, alors 1er adjoint, et déposé à l’Armorial de France le 31 mars 1956. Il regroupe les armes héraldiques :

Le blason du Rayol-Canadel

  1. L’Azur formant fond, rappelle le ciel et la mer toujours bleus de notre littoral, les deux se confondant à la ligne de l’horizon.
  2. Le soleil dans sa gloire rayonnante indique le caractère subtropical de notre station.
  3. La barque à la voile latine a été prélevée sur l’écusson des « commandos d’Afrique » et atteste que le RAYOL-CANADEL a eu le privilège d’être le premier lambeau de terre de Provence à être libéré par les « Commandos d’Afrique », dans la nuit du 14 au 15 août 1944.
  4. Le Chef cousu (bande verte du sommet de l’écusson) souligne l’importance et la qualité de nos forêts couronnant la bande littorale.
  5. Les trois Écureuils par leur grâce et leur dynamisme symbolisent les trois agglomérations de la commune : RAYOL, CANADEL, PRAMOUSQUIER
  6. La couronne murale qui surplombe le Blason fait attestation de cité et rappelle la baronnie de la MOLE, d’où le RAYOL-CANADEL est issu, le 30 août 1949, par arrêté préfectoral érigeant la section littorale de la MOLE en commune distincte (elle est d’or, maçonnée de sable).
  7. Le blason est encadré : à dextre (à droite) d’un rameau de pin aux aiguilles de Sinople (vert) et aux pommes de sable (noir) rappelant la forêt qui entoure la commune ; à senestre (à gauche) d’un rameau de mimosa aux feuilles de Sinople et aux fleurs d’or insistant sur la flore subtropicale acclimatée ici.
  8. La légende est « BENE ACCIPERE AD REVERTENDUM SEMPER », c’est-à-dire « Bien accueillir pour retenir toujours ».